lundi 26 décembre 2011

Aujourd'hui sur l'Odet , bientot sur l'Ellé ? le combat contre les ouvrages de ralentissement dynamiques anti crues. Avons nous encore les moyens financiers de se lancer dans de tels projets qui sont là essentiellement pour corriger les erreurs du passés , remembrement, destruction de talus, comblement de zones humides ....
Pourquoi pendant des siecles les hommes ont réussi à vivre avec la riviere et ses crues et désormais ce ne serait plus possible ?
Essayons déjà de sauver les zones de stockage naturelles (talus, zones humides) avant d'imaginer
d'en contruire à grand coup de pelleteuse et de béton.

La rivière et notre portefeuille nous en seront sans doute reconnaissant .

À l'heure où l'on parle de barrages sur l'Odet !
Gros remous autour des barrages de l'Odet
Crues. Quatre retenues en amont de Quimper
pour avoir une idée de ce qu'est un tel ouvrage (source le telegramme) :

dimanche 18 décembre 2011


Une illustration de la brusque montée des eaux suite à la tempete Joachim.
En 12 heures l'Isole monte de près de 2 mètres à Stang Boudilin, dans le meme timing l'Inam prend 1m50 à pont Priant , le pic de crue de ces 2 rivières intervient le 16/12 vers 09 heures le matin.
Le pic de crue à Sainte Barbe est plus tardif (16/12 21H00), on n'a pas les données de l'Aer.
Ces 2 pics de crues s'additionnent pour donner un niveau maximal en aval à Quimperlé vers 21H00 le  meme jour.
Alors que 2 jours plus tôt , nos rivières avaient un niveau très bas pour la saison (<0.5 à Ty Nadan), on se retrouve avec une crue à Quimperlé avec le passage de 2 dépressions. D'autre part , on constate que meme pas 2 jours plus tard , les rivières ont retrouvé leur niveau. On ne constate pas d'effet tampon, la rivière monte très vite et redescend aussi vite.
On peut constater aisément rien qu'en se baladant en voiture ces temps-ci  la vitesse à laquelle l'eau rejoint la rivière. Tous ces fossés créés en bord de route, ces champs de maïs sur les bassins versants en pente, ces champs de plusieurs ha d'un seul tenant alors qu'auparavant de nombreux talus retenaient l'eau. Ce sont autant d'éponge qui ne jouent plus leur rôle.
Constat simple ....

vendredi 16 décembre 2011

mardi 8 novembre 2011

Dans un mois la saison des observations de frayères va commencer.
Pour ceux qui ne sont jamais allé observer la fraie du saumon, c'est une merveileuse occasion pour découvrir l'ensemble de notre bassin, des terrains de jeux que parfois nous délaissons car peu propice à la pêche du saumon.
Des ruisseaux magnifiques dans des vallées sauvages tels que le moulin du duc , le moulin coz, le Naïc ...
mais également dans les cours principaux tel que l'Aer , L'Ellé bien sur et l'Inam.
Les secteurs à prospecter sont les secteurs à courant vif, avec une granulometrie de fort diametre. Bien sur la condition sine qua non est que l'eau soit claire.

On peut également au fil de nos périples surprendre une bécasse, un chevreuil, dame loutre ou toute autre merveille que la campagne bretonne nous réserve ....

mercredi 2 novembre 2011

Espérons que les pluies tant attendues arrivent enfin pour que truites et saumons regagnent leurs zones de reproduction.

jeudi 27 octobre 2011

Et pendant ce temps là , les algues continuent à s'échouer sur la plage de Cap Coz, et les tracto pelles à les ramasser.
Les Shadoks n'auraient pas renier çà :

Fouesnant. D'importants échouages d'algues vertes hier au Cap Coz
Oh la belle verte
du producteur au producteur

vendredi 14 octobre 2011

Sans doute déçu par la politique environnementale du gouvernement , les sangliers quittent le continent :
Ile d'Houat. Un sanglier nage jusqu'à l'île

lundi 10 octobre 2011

Quelques vidéos sur le rassemblement contre la carrière à Arzano
http://www.abp-tv.com/
la mobilisation des élus et de la population est forte.

mardi 4 octobre 2011

jeudi 29 septembre 2011

Les guerns vont bientôt retrouver un peu de lumière.
Alors que l'abandon du paturage les avait peu à peu comblée .
Le telegramme

lundi 19 septembre 2011

dimanche 18 septembre 2011

Peu de monde au rassemblement à Fouesnant, et pourtant les algues étaient aux RDV.
Il faut croire que çà ne mobilise pas beaucoup les bretons.



Les contre manifestants :
Algues vertes : Les agriculteurs contre-manifestent à Fouesnant
A noter la superbe intervention de la représentante CCI qui semble connaitre très bien le sujet ...
Allez tous a nos pelles , creusons un grand trou dans la plage de cap coz et mettons y la tête bien au fond. On se retrouvera dans 20 ans au même stade.
Et surtout les coupables sont bien sur les assos et les médias qui dramatisent ...

La camp d'en face :
Mesdames et Messieurs les intégristes, bonjour !
Le sous secrétaire d'étable a confiance en l'avenir : les algues vertes seront ramassées et méthanisées

mercredi 14 septembre 2011

vendredi 9 septembre 2011

lundi 8 août 2011

Doit on en rire ou en pleurer ????
Algues vertes. Les agriculteurs veulent jouer au foot sur la plage de Morieux

Les algues vertes en Bretagne 2011

Le match de foot des agriculteurs maintenu sur la plage interdite .....
"Ce n'est pas Tchernobyl"
"Certes il y a des algues, certes ces algues sont dangereuses en putréfaction, mais de là à faire croire que la Bretagne est dangereuse..."

Je pense que les médias vont encore se régaler avec cette manifestation ridicule, mais est ce que quelqu'un peut leur dire que la Bretagne n'a pas besoin en ce moment de ce genre de clownerie, notre image est assez atteinte comme cela.
Rappelons nous de ce maire qui en début de saison à organiser une baignade sur sa plage atteinte par les algues vertes, pour bien montrer la mobilisation de la population :
il se sont retrouvés à 3 devant les caméras ......

Espérons que les gens raisonnables et censés de la profession puisse tirer par le haut le débat.


jeudi 4 août 2011

Quelques photos prises lors d'une balade entre le moulin Mohot et Ruerno.
Près d'un attroupement de saumons on est tombé sur une fario énorme, un castillon qui passait par là était plus petit qu'elle.
Maintenant il ne vous reste plus qu'à la trouver, entre Mohot et Ruerno , un indice elle est dans un secteur calme de la rivière, entre un chene et un caillou ....

jeudi 28 juillet 2011

mercredi 27 juillet 2011

18 sangliers de plus retrouvés morts au niveau de l'estuaire du Gouessant.

Morieux et Hillion. 18 cadavres de sangliers découverts aujourd'hui

La thèse du suicide collectif des sangliers est retenue, les bêtes déprimées par le sort fait à leurs cousins domestiques se jettent dans la vase d'algues vertes pour médiatiser leur combat.
Médiatisation réussie s'il en est ...
D'après les autorités locales il faut être prudent, comme il fallait être prudent après les chiens , le cheval et le pauvre ramasseur d'algues ....
touti va bene !

Allez pas de panique :
les chinois ont trouvé la solution "Made in China"

Aux dernières nouvelles il semble que la théorie du suicide collectif ait du plomb dans l'aile :
Sangliers morts dans le Gouessant. Des taux de plus de 500 ppm d'hydrogène sulfuré

mercredi 20 juillet 2011

Je me fait le relais ici d'observations d'un pecheur à la mouche qui a croisé Dame Loutre par 2 fois au mois de juillet en soirée.
La première rencontre s'est déroulé alors qu'il pechait en wading au milieu de la rivière , la loutre qui descendait en prospectant lui est passé à quelques centimètres.
La loutre est souvent peu méfiante lorsque l'on est au mileu de la rivière, en restant immobile bs.
La seconde observation est plus rare, en effet il a pu observer pendant plusieurs minutes une loutre chassant de jeunes canards faisant un barouf terrible dans la rivière.
Sa chasse fut vaine ....
Et ce n'était pas un vison comme il pensait de prime abord.

C'est très réjouissant de constater que les observations de loutres semblent etre de + en + nombreuses.

mardi 19 juillet 2011



L'estuaire de la Laïta au mois de Juillet , cherchez l'erreur !!!

mardi 12 juillet 2011

Les ouvrages de ralentissement de crue au menu du SAGE ...

Ci joint un extrait d'un article pris sur le site d'eaux et rivières qui explique clairement les enjeux.

http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?90/636

29 - Ellé Isole Laïta, si on vivait avec !
Après la validation du SAGE, les études sur différents thèmes sont parties tous azimuts pour mettre en
oeuvre les actions retenues par la CLE. Ainsi, le bureau d'études Sogreah vient de présenter une étude sur le ralentissement dynamique des crues au groupe de travail « inondations », sujet sensible s’il en est dans la ville de Quimperlé. Mais, alors que la fiche action du SAGE privilégiait les actions « douces », le bureau propose la mise en place de plusieurs remblais transversaux en lit majeur, d’une longueur de 60 à 300 m (selon les sites potentiels) et jusqu'à 5 m de hauteur. Ces ouvrages doivent écrêter le débit des cours d’eau afin de retenir un volume de 10 millions de m3 d’eau soit le volume nécessaire pour protéger la ville d’une crue décennale. Ce choix semble contestable vu le coût du projet, 30 millions d’euros, l’impact écologique et paysager. La collectivité a déjà dépensé 5 millions d’euros pour des travaux de curage, la démolition/ reconstruction d’un pont du XVIe et l’installation d’un clapet mobile qui sont aussi censés protéger les habitations d’une crue décennale (voire centennale selon certains optimistes !) ? La dépense est-elle justifiée au regard des dégâts occasionnés par une crue décennale ? Les associations peinent malheureusement à obtenir une discussion sur le fond au sein du groupe de travail. JLLD



Une illustration de ce que peut etre un tel ouvrage. Sachant que sur l'Ellé les débits au moment de la crue de 2000 était environ le double de ceux connus à Quimper (+ de 300 M3/s contre 180 M3/s) :
http://www.quimper.maville.com/actu/actudet_-Quatre-ouvrages-a-etudier-en-amont-de-Quimper-_loc-1387069_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_quimper&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS_LB

jeudi 2 juin 2011

Le mois de juin vient à peine de commencer et les restrictions sur l'usage de l'eau commence dans notre région.
Le bassin de la Laïta y est particulierement ciblé.

Le telegramme

L'été risque d'être long, la moindre pollution avec ces conditions peut avoir des conséquences dramatiques, l'épisode de 2003 est encore frais dans nos mémoires avec l'épisode de la pisciculture qui avait suivit des mortalités importantes au niveau des quais.
On peut estimer à l'époque qu'au moins 1 centaine de saumons adultes y était passé sans compter les juvéniles, plus que le TAC consommé par la peche.
Vigilance donc.
Les niveaux d'algues sur les côtes battent des records , voir la vasière de Kernevel sur Lorient ....
Je pense que le jour ou la cité de la voile et les lotissements de Kernevel seront incommodés par les odeurs, çà va brasser dans le secteur, l'échéance est sans doute proche.
Meme la Laïta est touchée , on peut voir par moment de la "verdure" sur les bancs de sable au niveau du pont saint maurice et bs à Saint Julien. L'avantage c'est que çà va compliquer la tache d'éventuels braconniers au filet.

dimanche 22 mai 2011

Braconnage sur le blavet

Les niveaux d'eaux exceptionnellement bas vont favoriser sans doute encore une fois les actes de braconnage, nous redoublons de vigilance en cette période au niveau de l'estuaire mais également sur les secteurs sensibles sur la rivière , les quais notamment.
Les pollutions sont à surveiller de près, on sait bien qu'en période d'étiage les conséquences sont bien plus graves.
N'hésitez pas à nous prévenir rapidement.

vendredi 6 mai 2011

Suite au coup d'eau de cette semaine, comme prévu pas de mal de poissons de capturés notamment
sur le haut de la rivière (petit Ellé).
Nul doute que ce WE, on devrait avoir de nombreuses prises.
le niveau est redescendu rapidement et l'eau commence à se laver.

mercredi 4 mai 2011

Les orages de ces derniers jours ont permis à de nombreux saumons
de remonter la rivière. Bcp de poissons ont été vus parfois dans très peu d'eau.
Ces orages ont également eu le tort de déverser dans nos rivières les nitrates épandues quelques semaines auparavant , on peut craindre pour l'été des marées vertes importantes.

Le cocktail soleil + nitrates sera sans doute efficace comme on le voit déjà à Douarnenez :
http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/douarnenez-29-les-algues-vertes-sont-de-retour-04-05-2011-1290620.php#go_reactions

ou ici dans l'anse du ter à Lorient
http://www.lorient.maville.com/actu/actudet_-Les-algues-vertes-a-l-aise-dans-l-anse-du-Ter_loc-1787615_actu.Htm
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Les-algues-vertes-reviennent-plus-tot-que-prevu_39382-1789111_actu.Htm




La récente affaire de déversement de lisier dans un affluent du Scorff prenne ici du relief ........

mercredi 20 avril 2011

Article que nous avons fait passer dans la presse locale aujourd'hui qui suit celui là :

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/quimperle/association-de-peche-aiguillon-de-la-qualite-de-l-eau-24-06-2010-967007.php


Jeudi 14 avril, les services de l'état ont été informés d'un remblaiement de zone humide à proximité d'un cours d'eau et d'un important dépôt d'élimination de déchets divers 
y compris des restes funéraires se trouvant sur un terrain appartenant à la commune de Querrien.
Les agents de l'ONEMA et de l'ONCFS ainsi que la gendarmerie se sont rendus sur place pour constater les faits.
Le procureur de la république a été informé et la mairie s'est vu dresser un procès verbal.
Outre l'aspect choquant d'un point de vue humain de cette découverte, cela prouve une nouvelle fois que l'importance de la protection des zones humides n'est pas intégrée par tous (vu le nombre d'affaires traitées ces derniers mois).
Ces milieux sont des zones tampons qui servent d'épuration et de régulateur des eaux, en période de pluie elles servent à stocker l'eau  et en période sèche, elles servent de réserve hydrique . Par le biais du SAGE (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux), au titre de la prévention des crues et de la gestion des ressources en eau, les communes du bassin se sont engagées à protéger ces milieux qui ont déjà fortement souffert.
Malheureusement , on constate tous les jours sur le terrain des remblaiements, drainages, traitements par désherbants sur ces milieux, 
et lorsque l'exemple ne vient pas d'en haut, que doit-on attendre des autres usagers ?
Toutes ces affaires sont bien entendues verbalisées et instruites  , dorénavant, la remise en état des lieux est systématiquement demandé , ce qui peux coûter très cher aux contrevenants ...




Je vous épargne les photos choquantes ....


samedi 16 avril 2011

Quelques news de la rivière.
Côté météo , c'est toujours la sécheresse qui donne des conditions de pêche très difficiles, des niveaux dignes d'un mois de juillet ....
Sans doute autour de 25 saumons de capturés pour l'instant, les poissons sont là mais les conditions peu propices limitent les prises, nul doute que si un coup d'eau arrivait, cela serait sans doute assez spectaculaire pour la montaison des saumons.
Niveau truite, assez moyen aussi , les pecheurs à la mouche peuvent anticiper la sortie des mouches sèches cette année.
A noter pas mal de captures de Brochets sur le cours inférieur de l'Ellé et sur la Laïta.

mercredi 23 mars 2011

Petite piqûre de rappel, notamment à nos amis moucheurs : 


Wading
Nous rappelons que le règlement intérieur de l'AAPPMA du Pays de Quimperlé
interdit la pratique du wading jusqu'au 1er mai et ce, quelque soit le mode de
pêche pratiqué. Cela concerne l'ensemble des terrains gérer par l'AAPPMA. Cette
mesure de protection des milieux est d'autant plus justifiée cette année où les
périodes de fraie (saumons Atlantique et truites) ont été parfois tardives et
assez étendues (décembre – janvier).


Tacons
Les conditions d'eau basse et le temps exceptionnellement ensoleillé, rendent
très actifs les tacons qui sont en rivière. Nous demandons donc à l'ensemble des
pêcheurs d'avoir une pratique raisonnée en évitant notamment de pécher la truite
sur les zones repérées « zone à tacons » (gravières notamment). Si certains sont
attrapés malencontreusement, merci de veiller à les remettre à l'eau avec les
meilleurs égards possible.

lundi 14 mars 2011

Quelques nouvelles de l'ouverture :
Des conditions d'eaux assez basses, un temps doux et humide. Il n'y avait pas énormément de pêcheurs sur les bords de l'Ellé aujourd'hui.
Au tableau , pas mal de brochets, (la Mothe, ty Nadan), de nombreux bécards capturés et remis à l'eau dans les règles, notamment sur le bas de la rivière, il semble qu'ils soient en route vers l'estuaire, espérons qu'ils descendent au plus vite..
Côté saumon frais, 2 captures ce matin (La Mothe et Méné Bloch) , 2 poissons de 7 livres environ.
A noter de belles éclosions de sedges dans la matinée , pas de gobages, la température de l'eau était à 7° ce matin, les truites ne sont pas encore très actives.
Sur les autres rivières, 3 poissons sur l'Aulne, 3 sur l'Elorn ...

Bilan du WE :
Il y aurait 6 poissons de pris sur l'Ellé dont 2 lundi au Gorrêts tout frais montés ( + de 11 livres et 9 livres ).
Nul doute qu'il y a du poisson sur la rivière !

Quelques photos de l'ouverture :

vendredi 11 mars 2011

La bataille semble est gagnée.
GED abandonne son projet délirant de méga décharge
NPCB
Un grand bravo à tous pour cette mobilisation exemplaire et particulierement à NPCB.

mardi 8 mars 2011

vendredi 25 février 2011

Rappel règlementation :
Comme tous les ans , malheureusement, des bécards risquent d'etre conservés à l'ouverture.
On rappelle que les becards sont des saumons qui se sont reproduits et qui n'ont pas encore dévalés vers la mer.
Pour les reconnaitre facilement, ils sont très amaigris, leur défense au bout de la ligne est faible.
Voir photo ci-jointe (en haut le becard) :

jeudi 24 février 2011

S-2 semaines avant l'ouverture.
Les conditions se présentent bien, les niveaux sont bons. Le climat s'est nettement radouci depuis quelques jours.
Vu les superbes remontées de l'été dernier, on peut s'attendre à de belles remontées de saumons de printemps cette année. Cela rappelle un peu la configuration des années 2003-2004.
A confirmer
Une très bonne nouvelle avant l'ouverture :

Source : Maville

Projet de centre d’enfouissement à Plouray : avis défavorable des commissaires-enquêteurs

GED, filiale de l’entreprise normande Guy Dauphin Environnement, souhaite implanter un centre de tri et d’enfouissement de déchets automobiles à Plouray. L’enquête publique sur le projet s’était achevée le 30 décembre par une manifestation d’opposants, appuyés par des élus locaux. Lundi soir, les commissaires-enquêteurs ont rendu un avis défavorable au préfet du Morbihan. Lequel devra prochainement autoriser ou refuser le projet.


Espérons que le préfet suivra les avis éclairés des commissaires enquêteurs :)

Une moins bonne nouvelle : l'affaire de la pollution du guillec classee sans suite
Il faudra nous expliquer comment la justice peut classer sans suite de telles affaires.

Cà rappelle l'affaire de la pisciculture du Zuliou qui 8 ans après les faits n'est toujours pas jugée.

mercredi 12 janvier 2011

Cette année, notre assemblée générale aura lieu à la salle polyvalente de TREMEVEN
le dimanche 06 février 2011 , rendez vous vers 10H00.